VITE !

INSCRIS-TOI À LA NEWS HEBDO #AMFT !

No bullshit | 100% garantie

Pas convaincu ?

Alors jette un oeil aux news précédentes.

[Vidéo] Pour son lancement officiel, le chatbot marseillais Bruno lève 1 million d’euros

Florent Robert et Louis Chavane

En version bêta depuis déjà plusieurs mois, la startup marseillaise Hi Bruno lance officiellement le chatbot* Bruno le 12 février. La startup créée il y a juste un an par Florent Robert et Louis Chavane réalise du même coup sa première levée de fonds auprès de 360 Capital et de plusieurs Business Angels.
Bruno est un assistant personnel sur Messenger, qui aide l’utilisateur et particulièrement les jeunes à économiser très facilement des montants inférieurs à 50 euros. En se connectant au compte bancaire de celui-ci, Bruno calcule automatiquement le montant optimal à économiser. L’utilisateur n’a alors plus qu’à accepter la proposition d’un clic pour que l’assistant épargne la somme proposée. Bruno permet d’épargner en moyenne 120 euros par mois.
Cette levée de fond va permettre à la jeune Fintech, actuellement incubée au sein du Startup Garage de Facebook à Station F, de consolider son équipe technique basée à Marseille, notamment dans l’optique d’étoffer ses services et de proposer des offres de placements rémunérés sur lesquels Hi Bruno prendra une commission.

Dans l’émission ‘’Good Morning Business’’ du lundi 5 février 2018, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business, Florent Robert, cofondateur de Hi Bruno, livre plus de détails sur les fonctionnalités du chatbot Bruno.

*Un chatbot (ou simplement bot) est un robot logiciel pouvant dialoguer avec un individu ou consommateur par le biais d’un service de conversations automatisées effectuées en grande partie en langage naturel. Le chatbot utilise à l’origine des bibliothèques de questions et réponses, mais les progrès de l’intelligence artificielle lui permettent de plus en plus « d’analyser » et « comprendre » les messages et d’être doté de capacités d’apprentissage liées au machine learning.

Pas de commentaires

Publier un commentaire