VITE !

INSCRIS-TOI À LA NEWS HEBDO #AMFT !

No bullshit | 100% garantie

Pas convaincu ?

Alors jette un oeil aux news précédentes.

[Vidéo] PopUp House ou comment le numérique se met au service de la construction bois

La start-up PopUp House, dont le siège est implanté à l’Arbois a ouvert les portes de son site de production de Rousset, mardi 16 mai, dans le cadre des 19èmes Rencontres du Club Entreprises des Energies de la Victoire.

C’est en avril 2016, que PopUp House, qui est avant tout un cabinet d’architectes, installe son unité de production dans un bâtiment de 10 000 m², en plein cœur de la zone industrielle de Rousset Peynier. Leur secret ? Produire le système constructif breveté, à ossature bois, à haute performance environnementale, que les deux fondateurs ont développé et où la maquette numérique ajoute une dimension unique sur ce marché. Leurs maisons offrent une alternative économique et écologique aux habitats traditionnels. Une solution aussi bien plébiscitée par les particuliers que par les entreprises aux quatre coins de l’Hexagone et même à l’international.

Le concept PopUp House repose sur la construction de maisons passives, modernes et recyclables en quelques jours seulement grâce à l’assemblable de blocs isolants en polystyrène (environ 30 centimètres d’épaisseur) séparés par des lames de bois. La structure en bois combinée de blocs isolants en polystyrène, se recouvre d’un matériau au choix : bois brut, carreaux ou même enduit, selon les envies de l’acheteur. Très légers, les différents modules de polystyrène, composés à 98% d’air et possédant une faible empreinte carbone, se portent facilement et s’assemblent sans problème puisqu’aucun outil n’est nécessaire pour l’assemblage. De plus, c’est un matériau 100% recyclable.

Ces maisons passives limitent les pertes de chaleur (5 fois moins importante que pour une maison traditionnelle). Le triple vitrage et la ventilation double-flux assurent une température allant de 18° à 22°C toute l’année. Cette dernière réchauffe ou refroidit l’air de la pièce grâce aux particules fines captées. Pas besoin de chauffage ou de cheminée ! Résultat : une température homogène pour un apport en chauffage minimal. Si l’on décide de l’équiper de quelques panneaux solaires, l’habitation peut même devenir à énergie positive et donc produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Son prix varie en fonction des matériaux sélectionnés pour l’habillement. Comptez 1 300 euros le mètre carré environ. Imaginez pour un logement de 100 m², vous dépenserez 130 000 euros.

Grâce à cette technique et au numérique présent dans l’élaboration d’une maquette et dans la découpe des matériaux grâce à l’informatisation des machines et la robotisation, Pop-Up House produit au rythme d’une maison par jour, et en 2 semaines seulement, l’ossature est montée ! L’entreprise se charge des études techniques, de la livraison des matériaux et forme des ouvriers locaux pour la construction. Deux ans après sa création, la jeune entreprise marseillaise a déjà bâti une centaine de maisons et emploie désormais 44 personnes répartis entre Rousset et le Technopole de l’Arbois.

Yves Lozachmeur, l’un des deux fondateurs de PopUp House et directeur général nous explique en quoi le numérique est primordial dans le modèle économique de PopUp House.

PopUp House poursuit son développement avec le soutien de la métropole Aix-Marseille-Provence Territoire du Pays d’Aix. PopUp House a bénéficié de 140 000 euros d’aide à l’immobilier de la part de la métropole d’Aix-Marseille-Provence Territoire du Pays d’Aix. Cette aide tient également compte des efforts consentis réalisés en matière d’écoconstruction.

Pas de commentaires

Publier un commentaire