VITE !

INSCRIS-TOI À LA NEWS HEBDO #AMFT !

No bullshit | 100% garantie

Pas convaincu ?

Alors jette un oeil aux news précédentes.

10 nouveaux French Tech Hubs créés à l’étranger

Le réseau des entrepreneurs français de l’étranger s’agrandit. En visite au Canada, la semaine passée, Manuel Valls et Axelle Lemaire ont dévoilé la seconde vague de labellisation de French Tech Hubs. Ces têtes de pont du réseau French Tech à l’étranger ont plusieurs missions : fédérer les Français déjà présents sur place, promouvoir l’innovation à la française, inciter les locaux à investir en France et les Français à les rejoindre sur ces territoires riches de promesses.

Sur les 17 projets candidats, 10 ont donc été jugés suffisamment matures pour porter haut les couleurs des startups françaises à l’international en fédérant autour d’eux les acteurs publics et privés locaux (entrepreneurs, investisseurs, startups, incubateurs, accélérateurs, …) avec l’objectif de favoriser le développement des startups françaises sur place.

Avec cette deuxième vague, la French Tech monte en puissance en Asie : Pékin, Shanghai et Shenzhen en Chine, Taïwan et le Vietnam s’ajoutent à Tokyo et Hong Kong.

La French Tech arrive en Amérique du sud avec un premier hub à Sao Paulo au Brésil.

En Europe, le réseau s’étoffe, avec comme prévu l’entrée de Berlin, mais aussi de Milan en Italie.

Dubaï sera la tête de réseau au Moyen-Orient.

Enfin, Los Angeles est le quatrième territoire labellisé en Amérique du nord, après New York, San Francisco et Montréal.

La French Tech doit encore franchir de nouvelles frontières : sa présence reste timide en Afrique et en Amérique du sud, mais aussi en Océanie (Australie, Philippines…).

frenchtechhubs2_1000x533

Les 10 French Tech Hubs labellisés sont donc : Berlin, Dubaï, Los Angeles, Milan, Pékin, Sao Paulo, Shanghaï, Shenzhen, Taïwan et Vietnam.

Ils rejoignent le réseau préexistant constitué de : Abidjan, Barcelone, Hong-Kong, Israël, Le Cap, Londres, Montréal, Moscou, New-York, San Francisco, Séoul et Tokyo, portant à 22 le nombre de membres du réseau mondial de la French Tech, qui représente près de 300 entrepreneurs-mentors, dont 50 entrepreneurs emblématiques de la French Tech et 1000 startups recensées.

Rappelons que ce label, au-delà de la reconnaissance au sein du microcosme, permet daccéder à certains fonds pour accélérer l’export des jeunes pépites. Les French Tech Hubs bénéficient directement des 15 millions d’euros alloués entre 2014 et 2017 via le Programme d’investissement d’avenir (PIA), dont la moitié est consacré à des subventions permettant aux hubs de mener des actions sur le terrain, et l’autre moitié pour soutenir des participations à des salons internationaux du type CES.

Pas de commentaires

Publier un commentaire