VITE !

INSCRIS-TOI À LA NEWS HEBDO #AMFT !

No bullshit | 100% garantie

Pas convaincu ?

Alors jette un oeil aux news précédentes.

Wiko fusionne avec Tinno, le constructeur marseillais passe sous pavillon 100 % chinois

Wiko a annoncé la semaine dernière qu’il fusionne avec Tinno. Le fabricant de smartphones franco-chinois passe à 100 % sous contrôle de son partenaire chinois. Un rapprochement qui n’a rien d’étonnant puisque le groupe chinois possédait déjà 95% de Wiko depuis 2011. Mais, la société française commençait à être dans la tourmente, après 7 ans d’existence, à cause de la concurrence des constructeurs… chinois. La marque devait donc se renforcer pour lutter et tenter de conquérir d’autres marchés.
Le président du groupe Tinno, qui revendique un milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel, James Lin, prend la tête de Wiko, dont il devient président du comité exécutif. Le fondateur de l’entreprise marseillaise, Laurent Dahan, devient vice-président en charge du Business Development, et son partenaire Michel Assadourian devient vice-président en charges des dossiers stratégiques. Le siège de Wiko reste à Marseille et les 500 collaborateurs dont 250 en France ne semblent pas toucher par cette fusion, en fait seuls les projets de la marque changent complètement.
’L’union des compétences de Laurent Dahan et James Lin a permis à Wiko de se développer à travers plus de 30 pays et de se hisser parmi les cinq premières marques de smartphone en Europe de l’Ouest’’, détaille la marque dans un communiqué. ‘’Wiko est devenu un partenaire majeur dans l’activité mondiale de Tinno. Pour les deux entreprises, fusionner était une étape naturelle dans la construction d’un partenariat stratégique encore plus fort.’’
Déjà “la logique commerciale de Wiko va désormais suivre celle de Tinno“. Wiko, qui s’est fait connaître du grand public pour ses smartphones à moins de 200 euros, a connu une spectaculaire progression en France et dans les pays limitrophes. La marque est numéro 2 en France depuis juillet 2013, avec 17,4 % de part de marché en 2017 hors opérateurs. En six ans d’existence, Wiko est devenu un partenaire majeur dans l’activité mondiale de Tinno. De 5 % en 2011, Wiko pèse à présent 50 % de l’activité de Tinno, soit dix millions de smartphones sur les vingt millions fabriqués par Tinno en 2017. Avec l’aide de Tinno, l’entreprise marseillaise va donc tenter de s’imposer aux Etats-Unis et sur le marché chinois où les Huawei, Xiaomi, Vivo et autre Oppo se livrent une bataille acharnée. Le groupe chinois ambitionne de faire de Wiko une marque emblématique dans le monde entier. Ils présenteront sous la même bannière leurs nouveaux produits à la fin du mois au MWC 2018 à Barcelone.

Pas de commentaires

Publier un commentaire