VITE !

INSCRIS-TOI À LA NEWS HEBDO #AMFT !

No bullshit | 100% garantie

Pas convaincu ?

Alors jette un oeil aux news précédentes.

Avec thecamp, Frédéric Chevalier imagine la ville du futur

“thecamp, c’est comme une petite lumière sous laquelle des gens venus d’horizons différents pourront se rencontrer”. Cette définition donnée par Frédéric Chevalier il y a quelques années à propos de son projet d’un campus technologique européen résume à elle seule la démarche : contribuer à faire en sorte que les savoirs et les expériences dispersés se rencontrent pour mieux innover.

Frédéric Chevalier rêve de ce laboratoire d’intelligence collective depuis près de vingt ans. Un souhait en passe de devenir réalité mais qu’il ne pourra malheureusement pas voir achevé. C’est fin septembre qu’aura lieu l’inauguration de thecamp sur le plateau de l’Arbois à Aix-en-Provence. Pour l’heure, les ouvriers sont toujours à pied d’œuvre pour finir le futur campus et permettre à 500 personnes start-up, PME et étudiants de travailler au quotidien dès cet automne, au service de l’innovation.

Pour la maîtrise d’œuvre, l’enjeu était de se fondre dans le paysage de garrigue du plateau de l’Arbois et de créer les meilleures conditions d’accueil à des dirigeants de jeunes pousses, des étudiants et des experts. Frédéric Chevalier avait donné carte blanche à l’architecte marseillaise, Corinne Vezzoni, avec comme unique mot d’ordre de créer un lien exemplaire en matière de développement durable.

« thecamp est un lieu dédié à la transformation numérique qui veut explorer le futur. Il faut être dans l’exemplarité totale quant aux modes de construction, à l’harmonie avec la nature et aux entreprises hébergées », avait déclaré Frédéric Chevalier le 12 juillet dernier à l’occasion de la visite de Renaud Muselier sur le chantier de thecamp. Le président du Conseil régional, qui souhaite faire de la région PACA « la 1ère Smart Région d’Europe », lui avait annoncé un coup de pouce financier supplémentaire ; 2 millions d’euros qui s’ajoutent à l’enveloppe initiale de 3 millions.

Un lieu d’intelligence ­collective

Résultat des travaux lancés en octobre 2015 à deux mois de l’inauguration : un bâtiment de bois figurant un mur d’enceinte pouvant loger 250 convives dans des cellules quasi monacales. A l’écart, trois villas abritant plusieurs suites pour les conférenciers de haut vol, grands patrons, chefs d’Etat ou prix Nobel. Et au centre, sous l’immense canopée composée de trois morceaux de toile représentant une superficie totale de 6 600 m2, un espace de travail pouvant accueillir jour et nuit jusqu’à 400 personnes.  Un incubateur couvera ainsi des start-up sur la thématique de la ville durable au milieu de conférences et de sessions de formation distillant la bonne parole de la ville intelligente.

« Le monde va changer dans tous les domaines : énergie, transport, médecine, construction, santé… et il y a peu de lieux dans le monde qui, tel thecamp, entend inspirer nos leaders qu’ils soient du public ou du privé, les former aux ruptures émergentes. Cela afin d’être acteurs des transformations et non de les subir » avait rappelé Frédéric Chevalier. Si l’on en croit les études de l’Académie des sciences américaine l’étendue urbaine mondiale aura triplé d’ici à 2030. La planète comptera 37 mégalopoles qui accueilleront une population de 10 à 30 millions d’individus chacune. En 2050, le nombre de citadins aura encore augmenté de 75 %. Deux tiers de l’humanité vivront alors à l’abri des villes. En ligne de mire : un nombre considérable d’enjeux économiques et sociétaux. Comment les loger, les nourrir, les désaltérer, les transporter, maintenir l’hygiène ? Ces questions intéressaient tellement Frédéric Chevalier qu’il a sorti 12 millions d’euros de sa poche pour amorcer le projet thecamp. Par la suite, il a su mobiliser des fonds privés et des subventions publiques pour un projet estimé à 21 millions d’euros HT. 13 partenaires privés (Le Crédit Agricole, Le CA Alpes Provence, Accenture, Accor, CMA CGM, Cisco, la SNCF, La Poste, la RATP, Vinci Construction et Vinci Énergie, Steelcase) alliés à 4 collectivités (Région PACA, Aix-Marseille Provence Métropole, Conseil départemental 13, CCI Marseille Provence) ont souscrit ainsi que Bercy, dans le cadre du label French Tech.

Outre construire « le monde de demain que chacun attend », rappelons que thecamp, c’est 150 emplois directs et indirects qui seront créés sur le site où 300 stagiaires et 2 000 managers du monde entier y seront formés chaque année, tout comme une vingtaine de start-up et 40 PME y seront accélérées.

Pas de commentaires

Publier un commentaire